Librement-Vôtre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De l'intéret de ne pas sauter dans la gueule du loup

Depuis le retour des inspecteurs de l'ONU (et même un peu avant), des états se sont avancés comme étant près à intervenir en Syrie afin de mettre fin aux attaques de gaz chimiques contre les habitants. Je ne suis réellement pas engagé dans ce débat (peut-être à tord ?). L'intervention me parait quelque peu suicidaire et risque de finir en massacre de civils.

Mais il est d'une chose plus important que d'y aller ou de ne pas y aller : la reflexion et le dialogue.

On oublie assez vite que ces deux bases peuvent éviter de nombreux conflits et des guerres inutiles. On presse M. Obama ou M. Hollande à prendre une décision qui ne semble pas la leur. Est-ce nécessaire de se précipiter ? On les dit incapables, peu crédibles. Mais au contraire ! Leur crédibilité est nourrie par leur capacité à prendre un bonne décision au bon moment.

Cette guerre risque de durer des années, des dirigeants peuvent bien prendre quelques jours voires quelques mois pour dialoguer, discuter, voir s'il n'y  a pas moyen de faire pression sur le gouvernement syrien sans avoir recours à la force. L'intelligence est dans la réflexion, pas dans la précipitation.

Et ceux qui crient à l'incapacité de nos dirigeants à prendre une décision rapide sont les premiers à se montrer incapables de montrer une opinion pleine de bon sens.

"La nuit porte conseille", le temps aussi.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.librement-votre.fr/dotclear/index.php?trackback/26

Fil des commentaires de ce billet