Librement-Vôtre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Conte : la légende de Jean-Pierre, le pic du midi d'Ossau

Une histoire qui m'a été racontée par un conteur béarnais. Dans sa langue natale, il nous a raconté l'histoire d'une magnifique montagne de la vallée d'Aspe.

Il était une fois la mer, immense, partout. Dans cette mer vivait des poissons, des petits, des plus gros. Tous vivaient ensemble. Dans cette grande étendue d'eau salée, ces poissons n'avaient qu'une crainte : Jean. Le plus gros des poissons. Il était énorme, mangait tout le temps les autres poissons. Les poissons qui croisaient Jean était rapidement au menu de ce dernier. Jean mangeait beaucoup et avait pourtant tout le temps faim.

Il mangeait, puis nagait un peu, puis re-mangait à nouveau sans cesse. Et plus il mangeait, plus il devenait gros et plus il avait faim.

Tous les poissons se réunirent. Il fallait un plan pour se débarasser de Jean. Tout le monde était d'accord, mais personne n'avait d'idée. Un petit poisson dont les parents avaient été mangé pris son courage à deux nageoires et annonça qu'il s'occuperait de Jean. Et il partit, loin loin de tous les autres poissons, il remonta une rivière, et puis une autre, et encore une autre. Alors qu'il nagait déjà depuis très longtemps, il arriva à une source. Une fée l'acceuilla.

Le petit poisson lui raconta son voyage et le monstre Jean qui mangait tout. La fée écouta le petit poisson et lui demanda d'aller chercher Jean et de le ramener ici.

Le petit poisson alla chercher Jean, il lui raconta qu'il avait trouvé un énorme gateau, un gateau si grand qu'il pourrait en manger tous les jours, plusieurs fois par jour. Jean, méfiant, demanda au petit poisson de passer devant. Il remontèrent les fleuves, puis les rivières, puis les ruisseaux et il arrivèrent à la source.

Le petit poisson montra la Lune et dit à Jean que son gateau était là haut. La Lune, pleine, brillait tellement. Jean, qui n'avait jamais vu la Lune, fit un bond énorme pour sortir de l'eau. A cet instant, la fée se plaça au dessus de Jean et dit

"Jean le monstre tu fus, Jean de Pierre tu seras"

Et le gros poisson se transforma en pierre.

Aujourd'hui, Jean-Pierre, toujours immobile, fait encore parti du paysage de la vallée d'Aspe.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/5/57/Matin-soleil.jpg

Crédit photo : chris2so (source : https://commons.m.wikimedia.org/wiki/File:Matin-soleil.jpg)

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : http://www.librement-votre.fr/dotclear/index.php?trackback/36

Fil des commentaires de ce billet