Librement-Vôtre

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

05/12/2012

Hadopi & Cie...

Allez, juste un ptit coup de gueule pour la route !

Je voulais vous parler rapidement de ça :

Pour ceux qui n'auraient pas compris, le monde de l'internet change. Il change dans les mentalités (la façon de voir le net, méchant, pratique, énorme, etc.). Il change aussi technologiquement, il suit les supports : les nouveaux smartphones, les écrans HD, les bandes passantes qui grossissent. Bref, l'internet évolue vers un internet HD.

Ce changement semble être essentiellement à l'origine des Etats-Unis, leurs grosses sociétés comme Microsoft, Apple, Google, Cogent, Intel, Cisco mais aussi des sociétés comme Samsung, Nokia,.. Bref de nombreuses grosses sociétés font évoluer Internet par leurs innovations, leurs règles ou mieux par leurs propositions de standards. Ces sociétés évoluent d'une même manière dans un but assez commun au final : faire un monde virtuel ultra-connecté. Je ne parlerai pas d'ici d'un bien ou d'un mal, certains le feront mieux que moi et je manque (comme toujours) de temps.

Il serait nécessaire que l'on prenne rapidement conscience de cette évolution que nous essayons perpétuellement de brider voire de contrer en France. Donnez moi une entreprise française qui ont une réelle importance dans l'internet ! Certains proposeront Atos ou alors OVH, oui oui ces deux entreprises sont de grosses sociétés françaises ayant un rapport avec Internet. Est-ce que vous pensez franchement que des non-initiés à l'informatique connaissent ces boites ? Je ne crois pas.

Bref, il serait quand même temps que la France montre le bon exemple. Pourquoi n'avons nous pas un Netflix français qui propose de bons films à un prix raisonnable ? Pourquoi Dailymotion est surchargé sans arrêt et ne fournit pas autant de contenu, voire du contenu de qualité (films HD, émissions de télé) ? Même un service payant serait la bienvenue ! Comme le montre les différents liens au dessus, de grosses entreprises proposent de plus en plus de choses, de services gratuits ou payant mais proposant quelque chose de nouveau, innovant qui sont de réelles envies des utilisateurs. Nous chassons les utilisateurs des services "pirates", pourquoi sont-ils pirates ? L'utilisateur est intelligent, il cherche la simplicité (et la gratuité ensuite). Un service pratique et simple reste la clef d'un service qui plait. Pourquoi la HADOPI fait une chasse stupide au lieu de proposer concrètement des pistes de services légaux ? Cette chère HAPODI qui nous aura tué un protocole de réseau (P2P) alors qu'il était un atout monstrueux pour les FAI et fournisseur de contenu (cf Free-Youtube). La France ne tire pas son épingle du jeu, elle reste sur des positions vieillottes, qu'on pourrait croire sortir de la bouche directe des ayants-droits.

Merci aux députés de prendre les choses en main, il est temps de prendre les devants. Internet est international, mais la France disparait de la toile peu à peu au profil de grosses entreprises non-française. A ceux qui me croiront patriote, je leur répondrais que ma position vis-à-vis de ces choix français en matière économique et législatif n'aide en rien la "crise" que nous connaissons, et qu'un coup de pied dans la fourmilière de notre numérique français ne ferait sans doute pas de mal.

Et comme dirait un collègue de boulot : to be continued !


30/10/2012

Les années changent, le droit d'auteur aussi

Voilà qui est très bon XD

Un peu de musique

Au début des années 1940, sur ses premiers disques, le compositeur américain Woody Guthrie avait fait inscrire la mention suivante sous le titre Copyright Warnings :

« Cette chanson est protégée aux États-Unis sous le sceau du copyright #154085 pour une période de 28 ans, et toute personne prise à la chanter sans autorisation sera mon meilleur ami, car je n’en ai rien à fiche. Publiez-la. Ecrivez-la. Chantez-la. Dansez dessus. Yodelez-la. Je l’ai écrite, c’est tout ce que je voulais faire. »

Aujourd’hui, chaque fois que vous insérez un film dans votre lecteur DVD, vous devez endurer une très longue présentation avec des écrans affreux du style :

« WARNING. La reproduction ou la redistribution non autorisée de cette œuvre copyrightée est illégale. Une violation criminelle de ce copyright, même sans gain monétaire, sera suivie d’une enquête du FBI et est punissable d’une peine d’emprisonnement allant jusqu’à cinq ans dans une prison fédérale, et d’une amende de 250 000 dollars »

Drôle de manière de vous remercier d’avoir acheté le DVD.

Sur http://www.framablog.org/index.php/post/2012/09/07/chanter-sans-autorisation-philippe-riviere

29/10/2012

L'affaire Do Not Track

La publicité est un revenu pour de nombreux sites web (pas le mien). Elle permet à certains de se faire un peu de fric, mais souvent vraiment pas grand chose.
Depuis 2-3 ans environ, des navigateurs internet proposent à leurs utilisateurs une option s'appelant "Do Not Track" (en mauvaise traduction "ne pas me suivre"). Cette option permet de dire explicitement à certains sites que l'utilisateur ne souhaite pas que ces informations servent à des fins de publicités (ciblées ou non). Cette option, non activée par défaut sur de nombreux navigateurs permet donc grâce à un choix explicite de l'utilisateur d'être "suivi" ou non.

Sur cette base que les utilisateurs choisissaient explicitement s'ils voulaient ou non cette fonctionnalité, de nombreux sites avaient choisi de respecter cette option.

Internet Explorer (encore lui...) change la donne. Microsoft a choisi d'activer cette option par défaut... Vous comprenez ? Grâce à IE, dorénavant le standard DNT risque de disparaitre peu à peu. Presque mort-né... Et avec lui le respect que l'utilisateur n'est pas suivi. Encore une fois, une décision illogique qui montre le dénigrement habituel d'IE envers les autres navigateurs. "Essayez de construire un standard, nous ferons notre standard, incompatible avec le votre".

Bref.

Source : http://www.macg.co/news/voir/257637/do-not-track-yahoo-fait-marche-arriere

page 2 de 2 -